Ascension du Seigneur - (Année B)
Semaine du 13 mai 2018


Une montée vers Dieu

 

Je connais deux façons de percevoir notre vie sur terre. Une première vision de la vie nous situe dans un éternel recommencement où il faut revenir sur terre pour nous purifier durant en général sept vies consécutives avant d’accéder à Dieu (la réincarnation).

Une deuxième vision de la vie, enseignée par le Christ nous situe dans une expérience d’alpinisme où la victoire est assurée à deux conditions: premièrement, toujours regarder vers le sommet et deuxièmement, faire preuve de solidarité avec ceux qui nous entourent. Voilà une première définition de l’Ascension: Jésus monte vers le Père, mais il ne nous abandonne pas à notre sort: il s’offre à nous comme une présence réelle dans une absence physique. Fini le temps des déclarations solennelles, il faut maintenant passer à l’action: « Allez dans le monde entier. » La foi est une contagion : elle nait du témoignage des autres, mais pour porter du fruit, elle se doit d’être personnalisée. « Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui croient: ils chasseront des esprits mauvais, ils parleront un langage nouveau »: Les esprits mauvais étaient cause de maladies causées par la peur des mauvais sorts: aujourd’hui il y a beaucoup de maladies traitées par les avancées médicales. Parler le langage nouveau de l’espérance et de la reconnaissance en chassant les tentations de la morosité, de l’idéalisation du passé, du défaitiste.

Croire en l’avenir. (...)

La foi en Jésus nous transforme en porteurs d’espérance, en artisan de paix et de charité. Le rayonnement de la foi se mesure à la joie qui accompagne notre agir, à notre ouverture spontanée à toutes personnes, à notre désir de rendre les autres heureux. Ne jamais nous résigner à être bons, vouloir toujours devenir meilleur. Se fier constamment au Dieu de l’impossible qui tire nos vies vers le haut plutôt que de nous laisser les niveler vers le bas.

 


Texte de Gilles Baril, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien