Histoire de la paroisse Saint-Fabien depuis sa fondation en 1962

La paroisse Saint-Fabien est historiquement fondée le 26 avril 1962 : c'était auparavant une desserte de la paroisse Saint-Donat. Au tout début, l’abbé Paul Pépin, curé fondateur, résidait dans un bungalow sur Louis-Riel et la messe du dimanche avait lieu dans le gymnase de la 1ère école Saint-Fabien, endroit devenu la résidence des Pères Provinciaux des Montfortains.

Des paroissiens forment un Syndic pour préparer les plans et les documents officiels désignant un endroit spécifique comme emplacement propice pour la construction de l’église, entre De Renty et Le Breton, coin De Repentigny. La construction de l’église en 1965 exige un emprunt de 420,000 $ auprès de la Fiducie Desjardins, payable sur 31 ans; on opte pour une méthode de remboursement 'par répartition', c'est-à-dire que chaque propriétaire qui s’installe dans la paroisse florissante doit payer sa part de l’église. Quelques propriétaires qui se déclarent non catholiques sont exemptés de cette répartition, une fois la preuve faite. Les catholiques des ethnies qui fréquentent l’église de leur nationalité sont également dispensés de cette charge.

En 1976, avec l'assentiment de la Fiducie Desjardins, une consultation est menée auprès des paroissiens payant cette contribution imposée. Après un bref calcul, les paroissiens réalisent qu'il est préférable de payer en entier leur quote-part. La dette est donc effacée dès 1978-79, alors que la paroisse compte 4500 familles.

C'est le 17 septembre 1967 que Cardinal Paul-Émile Léger procède à la bénédiction officielle de l'église puis, en 1985, le Cardinal Paul Grégoire en a fait la consécration, deux évènements qui suscitent une grande participation des paroissiens.

De la fondation de notre paroisse jusqu'à 1980

Cette première période correspond au mandat du curé fondateur, l’abbé Paul Pépin. Rappelons-nous que dans les années '60, les curés avaient encore la possibilité d'obtenir l'aide d'un ou de plusieurs vicaires, selon le cas. Nous avons donc droit tour à tour aux services de l’abbé Jacques Violette en 1967-1968, l’abbé André Durand en 1968-1969, l’abbé Marcel Grégoire de 1969 à 1976 et l’abbé François Sarrazin, de septembre 1976 à septembre 1978. Les vicaires sont généralement chargés de visiter les écoles primaires et secondaires et d'assurer l’animation de pastorale.

Le Père Guy Jacob s.m.m. remplacera régulièrement l’abbé Pépin lors de ses journées de congé et plus longuement pendant ses vacances. Le Père Curé est secondé par Mme Madeleine Brassard qui cumule les fonctions de secrétaire et de ménagère. Comme homme d’entretien et sacristain, M. Gustave Rivard restera en service pendant tout le mandat du curé Pépin, tout comme Mme Brassard, d'ailleurs.

L’abbé Pépin s’est intéressé à la construction de l’église et trouve déplorable de ne pas pouvoir utiliser le sous-sol pour les activités que veulent faire les personnes impliquées dans différents comités. Il réquisitionne donc des bénévoles pour trouver des matériaux à bon compte et installer des tuiles acoustiques au plafond. D’autres paroissiens bénévoles se chargent de faire la peinture du plancher en béton et des murs. La petite salle baptisée Élizabeth subit aussi une grande transformation. Son talent d’homme à tout faire lui inspire également, quand on lui soumet le problème du manque de lieux de remisage pour les joueurs de hockey et de balle molle, de construire toutes les armoires situées entre le sous-sol et l’escalier menant au presbytère. Grâce aux divers talents manuels de notre curé fondateur, nous pouvons depuis dès 1965, je crois, faire vivre aux paroissiens différentes activités dans les deux sous -sol.

À cette époque, la paroisse est composée de plusieurs jeunes propriétaires qui ont des enfants d’âge scolaire. Les deux écoles primaires de la paroisse, soit l'école Saint-Fabien, dirigée depuis le début par monsieur Gérard Désautels et l'école Guillaume-Couture confiée dès sa fondation à madame Louise Desjardins, sont remplies à craquer dans ce quartier de jeunes familles où le 'baby boom' n'est pas terminé. C'est à ce moment que commence la construction de l'école secondaire Louis-Riel pour les garçons. Un peu plus tard, cette école, qui est menée pendant des décennies par monsieur Émile Robichaud, s'ouvrira aux jeunes filles. Depuis septembre 2012, des travaux de modification ont été faits, permettant à des élèves du primaire de fréquenter cette école Louis- Riel.

Bien conscient de l'importance d'aider les religieux/ses qui œuvrent en pays de mission, le curé Pépin met sur pied une équipe missionnaire dont le principal collaborateur est monsieur Jean-Louis Leclaire. Ces personnes se réunissent pour prier et ramasser des fonds qu'ils envoient dans certains pays lointains où se trouvent des missionnaires canadiens.

C'est à cette époque que l’archevêché recommande l’implantation dans chacune des paroisses d’un Conseil de Pastorale Paroissiale. Le curé Pépin propose donc aux marguillers en place, dont moi-même, de suivre une formation pour démarrer ce Conseil selon les normes du diocèse. Donc, dès le début et encore de nos jours, notre CPP a pour mandat d’aider le curé à être à l'écoute des besoins matériels mais surtout spirituels et pastoraux des paroissiens. En une phrase, on disait : « Le CPP est l’oreille et les yeux du pasteur. » Mme Denise Ostiguy, la présidente d’assemblée du premier Conseil de Pastorale Paroissiale, sait s’entourer de personnes déjà impliquées pour collaborer avec le Curé Pépin : Simone Leduc Lamy, Gisèle Chevrier Lamarre, Annette Gingras Morin, Carmen Millette, Micheline Ruel Leduc, Gisèle Benoit, Gisèle Desrochers Allard, Jean-Louis Leclaire et Florent Jetté.

Pendant ce temps, le dynamique abbé Marcel Grégoire, aidé de son équipe, dont fait partie un adulte responsable, Gilles Desrochers, organise le comité de liturgie, des cours de catéchèse et soutient une chorale de jeunes accompagnée par des jeunes musiciens dont Denis Benoît. Nos célébrations eucharistiques profitent également d'une chorale adulte qui agrémente les offices religieux selon les périodes liturgiques de l’année. Cette chorale est placée sous la responsabilité de madame Gisèle Chevrier Lamarre, qui dirige avec brio une quinzaine de voix d’hommes et de femmes.

Après d'intenses démarches, le Service des Loisirs Saint-Fabien est reconnu officiellement le 30 septembre 1963 par une charte venant du gouvernement du Québec. Sous la présidence de monsieur Robert Bédard, l’équipe organise : quilles, hockey, danses, ski, soirées de danse folklorique. Des parents généreux (messieurs André Lalonde, André Lupien, Jean Lanthier entre autres) investissent temps et argent pour permettre aux jeunes de canaliser leur énergie dans des sports sous leur vigilante surveillance.

En 1965, M. Michel Brien fonde, avec l’aide de la Ville de Montréal, le Centre de Loisirs Saint- Fabien dont un local est encore en partie dans l’école du même nom et un deuxième sur la rue Duquesne. Les personnes faisant partie du Centre travaillent en collaboration avec les animateurs fournis par la Ville et les membres du Service des Loisirs Saint-Fabien. Tous ont toujours travaillé de concert avec les équipes de bénévoles au niveau liturgique et pastoral et les membres du Conseil de Fabrique et le soutien du curé Pépin, bien entendu.

Sur le plan humain, le grand nombre d’enfants facilite la formation d’équipes; c’est ainsi que naît la Meute de Louveteaux mise sur pied et animée par madame Célyne Caron en 1966-67. Une Troupe scoute est fondée dans ces années également, mais par monsieur Florent Jetté. Les rencontres ont lieu dans le sous-sol de l’église, ce qui nous fait dire, nous de la Liturgie, des Loisirs et du CPP : « Si les parents et enfants apprennent le chemin du sous-sol de l’église, peut-être qu’ils continueront à utiliser le même chemin qui mène à l’Eucharistie dans l’église. »
En mai de chaque année, les membres du CPP organisent un souper de Reconnaissance qui permet de faire plus ample connaissance avec les membres de l’Assemblée de Fabrique, du comité de Liturgie, de la chorale et les autres bénévoles qui s’impliquent sporadiquement.

Mais il n'y en a pas que pour les jeunes; les personnes âgées de plus de cinquante ans ont aussi le goût de se distraire tout en créant des liens avec les autres paroissiens de leur âge. M. Robert Bédard avec une équipe fonde en 1968 le Centre de l’Âge d’Or Saint-Fabien. Madame Clarina Laliberté, en assume la présidence pendant près de dix ans. Elle a de bonnes collaboratrices soit : Mmes Aline Gingras, Germaine Guertin Laperrière, Amanda Gariepy Lévesque et autres dont j’ignore les noms, et ensemble, réussissent à développer ce Centre.

Les membres du comité du Service des Loisirs Saint-Fabien unissent leurs forces et énergie et organisent des soirées de danses–bénéfice pour maintenir les Équipes de hockey et balle-molle, des carnavals, des soirées pour célébrer Noël, la Saint-Valentin, la fête des Mères et Pères... Ce comité était composé de: Pierre Marcotte Président assisté de Mmes Jeannette Lanthier Pigeon, Normande Lalonde, Liliane Lupien, Denise Gariepy, Suzanne Pigeon Marcotte ainsi que Mrs Jean Alary, Marcel Courval, André Hamel et bien d’autres encore. A tous et chacun qui me lirez, merci de tout cœur.

En 1973, pour venir en aide aux familles défavorisées, le curé Pépin réunit une dizaine de personnes pour mettre sur pied le Partage Saint-Fabien (une sorte de Saint-Vincent-de-Paul en réduction) et choisit un local situé sur la rue Duquesne au nord du boul. Rosemont. Nous sommes deux bénévoles qui utilisent leur voiture et ramassent les vêtements offerts par les paroissiens de Saint-Fabien ou d’ailleurs. Les autres bénévoles dont mesdames Mathilde Brodeur, Germaine Laperrière, Juliette Mondor, Huguette Turcotte font le tri, accueillent les personnes intéressées à se procurer des vêtements de bonne qualité pour elles et les membres de leur famille. Cet organisme continuera jusqu’en 2001, grâce à la ténacité de madame Jacqueline Chaput Séguin.

Après plusieurs années en service, les membres du Service des Loisirs Saint-Fabien prennent la décision de se retirer en bloc demandant à d’autres bénévoles d’assurer la continuité de cet organisme très important pour les gens de tous âges. Nous sommes donc en juin 1978 et de fait les paroissiens répondent à l’invitation du président sortant et se rendent au sous-sol de l’église pour former un autre CA. Sept personnes ne se connaissant pas du tout se déclarent prêtes à relever le défi dont le premier est de faire connaissance pour savoir quelles sont nos forces et nos expériences personnelles. Il en ressort que mes implications dans d’autres domaines laissent croire que je suis la mieux préparée pour prendre la direction de ce Conseil d’administration et avec les autres membres : Mmes Gertrude Guilbault Desrochers, Lise Fréchette Dubé, Louise Dugas Desjardins, et Mrs. Jean-Paul Janelle, Claude Bonhomme et Gilles Marette nous n’hésitons pas à nous faire confiance pour préparer des activités diversifiées dont ajouter un bazar et un défilé de modes dès janvier 1979. Nous avons bien travaillé ensemble et même en 2013, nous sommes heureux de nous retrouver.

Pendant ce temps les gens de l’Âge d’or continuent leurs activités et une élection s’impose. Un deuxième président, monsieur Jean-Marie Lanthier prend la relève pendant trois ans et le nombre de membres choisissant de rencontrer leurs amis tout en jouant rendent ces rencontres hebdomadaires plus fréquentées. Des bénévoles plus jeunes qui aiment les personnes âgées, et qui le deviennent elles-mêmes peu à peu, acceptent de porter le titre d’hôtesses et être en service chaque mercredi. Ces hôtesses ont accueilli avec un beau sourire, offrant café et biscuits ou petits gâteaux, les personnes présentes chaque semaine pendant plus de 30 ans alors, il me fait plaisir de les nommer ici : Mesdames Ryta Pelletier Bérubé, Simone Leduc Lamy, Pauline Cournoyer Chartier, Monique Tremblay Boucher, Lucienne l’Espérance Dumesnil et Monique Roy.

Madame Marcelle Despars Désormeaux arrive ensuite comme présidente et le Centre prend un nouvel essor. Plusieurs autres président(e)s deviendront responsables dont : M. Claude Parent, M. Marcel Gallant, Mme Denise Malo continuant d’accueillir à chaque semaine les personnes âgées au sous-sol de l’église. Le Centre de l’Âge d’Or Saint-Fabien Inc. a été constitué en corporation en 1982 et est demeuré bien vivant jusqu’en novembre 2011 alors que le nom de cet organisme est devenu Centre Saint- Fabien Inc. Depuis, les activités de ce Centre son présentées sur le WEB que vous pourrez consulter en allant sur le site WWW.saintfabien.org.

Il y a beaucoup de vie dans la paroisse, car des personnes de tous âges sont impliquées et solidaires, gage du succès, peu importe l'organisme dont ils font partie. J’avoue que le soutien du Père Curé Pépin nous a permis et donné le goût de faire de belles et grandes choses dans la paroisse Saint-Fabien. Nous lui en sommes reconnaissants. Mentionnons que notre dévoué et dynamique abbé Paul Pépin avait encore, jusqu’aux derniers mois de sa vie passés à Ignace Bourget, le goût de rendre service grâce à ses talents manuels de toutes sortes. Le Père Éternel lui a accordé le repos en le rappelant à Lui, le 12 février 2011 à l’âge de 95 ans.

De septembre 1980 à 1988

Deuxième étape de la vie de la paroisse : nouveau curé, nouvelles idées! L’abbé Jean Ravary a déjà une équipe pastorale toute formée qui vient le seconder pour sa première expérience comme curé de paroisse quand il arrive à Saint-Fabien. Cette équipe est composée de M. Paul-Émile Arcand diacre permanent et des religieuses Sr Marie Ella Vaillant, Sr Jeanne Lacoste, Sr Cécile Lajoie, et Sr Barbara Lemire, du sacristain Gustave Rivard, déjà en service à la paroisse, aidé de Gilles Émond et comme secrétaire Mme Lise Gratton. À cause de la cohésion de cette équipe qui était surtout de croyance charismatique, les bénévoles de la paroisse, habitués aux célébrations liturgiques classiques, n’ont presque pas l’occasion de s’impliquer, même s’il y a beaucoup de mouvement dans l’église. Un second CPP est mis sur pied mais ne réussit pas à survivre. (Je n'en faisais pas partie, puisque nous étions, Guy et moi, membres de l'Équipe diocésaine pour l'implantation des CPP sous la direction de Mgr Jacques Guillet, alors Vicaire Épiscopal de notre Région.)

Jean Ravary est animé d'une grande dévotion envers l’Esprit-Saint; pour répandre cette ferveur, et surtout à cause de son véritable talent de rassembleur de grande foule, il n’hésite pas à accueillir dans l’église des croyants de toutes les parties de la ville et même de l’extérieur de Montréal. Pour suivre le rythme, on forme un nouveau comité de liturgie, qui sera dirigé pendant plusieurs années par madame Claire Belval, assistée de madame Gisèle Gougeon Snelgrove. Pendant cette période, une très belle chorale s’est développée grâce à la compétence et la ténacité de madame Thérèse Lemay Bisson. La directrice musicale est madame Jacqueline Richard, qui jouit déjà d'une renommée internationale. Cette chorale nous fait passer de bons moments pendant les messes dominicales et en présentant des concerts dans différents endroits et églises de Montréal.

Également un groupe musical avec chanteurs (pas celui des années précédentes) animait la messe de 11h30 et les autres messes lors des Fêtes liturgiques plus spéciales. Enfin, pendant deux ou trois ans, au début des années '80, un théologien, Guy Brochu, donnait à chaque semaine, au sous-sol une formation chrétienne pour les adultes.

Le Service des Loisirs, qui à chaque année organise un carnaval et un défilé de modes, bénéficie de l'étroite collaboration de l’abbé Jean Ravary, durant les années qu'il passe à Saint-Fabien. Comme il aime beaucoup se déguiser, nous pouvons apprécier son talent de comédien autant lors des carnavals que lorsque nous avons sélectionné des mannequins d’un jour pour nos parades de modes et qu’il se plaît à se joindre à eux pour présenter des vêtements de toutes sortes, pour le fou de rire et les acclamations des gens dans la salle. Il ne manque pas d’occasion pour divertir les foules et les enfants avec qui il a de la facilité à échanger. Il me faut ajouter que les jeunes Adultes et Adolescents sont très collaborateurs en acceptant de jouer le rôle de Ducs et Duchesses pendant les carnavals et en dernier lieu, il y a la clôture par une belle soirée sous la présidence de la Reine et du Roi du carnaval. La participation était étonnante.

Le charisme de Jean pour la prédication le rend populaire non seulement dans notre paroisse mais dans les autres lieux de culte, même en dehors du Québec.

Les enfants des écoles primaires bénéficient d’animatrices de pastorale formées par le diocèse. Les religieuses Sr Claudette Parent et Sr Lucie St-Pierre assurent l'animation aux deux écoles et des laïques formées collaborent avec elles : à l’école Saint-Fabien, c'est Marie-Paule Jetté responsable également du comité de pastorale, et à Guillaume Couture, Madeleine Monchamp Chrétien, seconde Micheline Ruel Leduc, alors responsable du comité de pastorale scolaire.

L’abbé Ravary n’a pas besoin de beaucoup de préparation pour animer avec brio les célébrations de première communion ou autres que nous, les animatrices de pastorale avons mis du temps à mettre sur papier. En dehors des célébrations eucharistiques, il aime se mêler aux paroissiens qui eux aussi se font plaisir à l’accueillir pour un repas. Comme curé de la paroisse, il s’est beaucoup impliqué dans la préparation et la célébration de la fête qui soulignait le 20e anniversaire de fondation de la paroisse. C’est pour cet anniversaire que les cloches électroniques ont été installées dans le petit clocher de l’église et qui continuent de sonner pour nous rappeler l’heure de la journée et le moment de nous rendre aux célébrations liturgiques.

Pendant son mandat dans notre paroisse, Jean Ravary nous transmet son goût de la fête, car pour lui, toutes les occasions sont importantes et dignes d'être soulignées en célébrant. Nous avons gardé cette habitude de divertissement. Jean quittera la paroisse à la fin d’août 1988 et les membres de son équipe retourneront dans leur communauté

De septembre 1988 à octobre 2000

Un troisième pasteur, en la personne du Père Jean-Guy Alain s.m.m., fait son entrée au presbytère avec la collaboration de Sr Blanche Dubé des Sœurs N.D. Reine du Clergé.

Beaucoup de paroissiens qui avaient cessé de fréquenter notre église reviennent au bercail pour les messes du dimanche tandis que les croyants des autres paroisses retournent à leur communauté. Le comité de Liturgie accueille madame Diane Bélisle comme responsable de la messe de 9h30 et madame Gisèle Gougeon Snelgrove continue de s’occuper de la messe de 11h et M. Jean Michaud de la messe du samedi soir.

Les nombreux enfants des années '60 volent de leurs propres ailes, les jeunes familles pionnières ne sont plus si jeunes et les activités s'en ressentent. Les carnavals et les bazars cessent et il y a de moins en moins d’activités de toutes sortes, sur tous les plans : social, religieux et pastoral. C'est avec regret que la chorale apprendra qu’une autre forme d’animation sera privilégiée, et les troupes de Scouts et Louveteaux sont invitées à se réunir dans un autre édifice. Les membres du Comité de Loisirs travailleront désormais en collaboration avec la Ville de Montréal, ce qui fait que le sous-sol de l’église ne sera fréquenté que par les membres de l’Âge D’Or, seul groupe à voir ses participants augmenter durant cette période.

En 1989, un cinquième vicaire, l’abbé François Gagnon viendra se joindre au Curé Alain. Il s’occupera de la pastorale dans les écoles, du Comité d’initiation chrétienne en paroisse et de la préparation au sacrement du Baptême. Quand il quitte la paroisse en 1992, c'est notre dernier vicaire résident qui part, les autres prêtres étant vicaires occasionnels.

En 1993, à l'invitation du Curé Jean-Guy Alain, un groupe d’une vingtaine de personnes se questionne dans le cadre d’une RECHERCHE-ACTION sur l’avenir de notre Église diocésaine et de notre paroisse. A diverses reprises, pendant quelques années, cette même équipe s’est réunie pour suivre un peu l’évolution de l'Église en général.

En 1995, le curé Alain voit à mettre sur pied plusieurs équipes pour participer au Synode de Montréal, dont le but est d’éclairer notre archevêque sur les pistes d'action à privilégier dans le diocèse. Le délégué paroissial auprès de l’archevêque de Montréal était M. Léo-Paul Bienvenu.

Avant le 21ième millénaire, Mmes Jeannine Chartier, Gaby Perreault et plusieurs autres bénévoles formons un Comité de pastorale des malades qui reçoit l’appui du Curé Alain et du vicaire épiscopal du secteur, Mgr Germain Lecavalier. Nous visitons à domicile ou en résidence les personnes malades et/ou âgées qui ne peuvent sortir et leur apportons la communion si désirée, faisons de l’écoute active auprès de ces personnes qui ont manifesté le désir d’être visitées. Nous aidons le curé à réaliser en mai de chaque année une célébration de l’Onction des malades.

Les participants aux Eucharisties apprécient les homélies pleines de sens, vivantes, concises, précises dont le père Alain a le secret et qui savent nous rejoindre. Son terme se terminera en septembre 2000, mais il sera content l’année suivante de célébrer les Eucharisties du dimanche pendant les vacances de l’abbé Gilles McDuff et les paroissiens se plaisaient de le revoir à la paroisse.

D'octobre 2000 jusqu'à septembre 2004

Quatrième curé, quatrième étape; l’abbé Gilles McDuff entre en fonction au mois d'octobre 2000. Avec quelques paroissiens, dont certains faisaient déjà partie soit du groupe Recherche-Action ou d'un groupe synodal, il relance pour une 3e fois le Conseil de Pastorale Paroissiale.

C'est à ce moment qu'arrive Alexandre Sylvestre comme directeur de chorale; un baryton-basse de calibre professionnel, et accompagné par un ou une organiste reconnu, ils forment un duo de qualité qui amène forcément une animation très remarquée et fort appréciée aux célébrations de la fin de semaine.

Encore une fois, des paroissiens temporairement éloignés choisiront de fréquenter à nouveau leur paroisse. Au plan communautaire et financier, ça sera une belle étape. Heureusement que les finances sont retapées, puisque la toiture de l'église et du presbytère sont à refaire même si au cours des années précédentes plusieurs travaux d'entretien et de réfection ont été exécutés. Le presbytère peut être loué à quelques Sœurs de la Providence, car le Curé McDuff préfère habiter dans une autre résidence, tout en demeurant toujours en contact avec la secrétaire, Mme Louise Pouliot; tous deux manifesteront une très grande disponibilité pour les paroissiens et le CPP.

Sr Cécile Marie Fournier r.s.r. arrive en 2001 et devient un support très apprécié pour le curé car elle s'occupe des parcours catéchétiques et s'intègre au Conseil de Pastorale Paroissiale, alors présidé par Sr Monique Robitaille c.n.d, qui fait partie d’un groupe de religieuses demeurant dans la paroisse, rue Albani, et qui contribuent au service de la liturgie. Sur la rue Lescarbot, les Filles de la Sagesse collaborent depuis plusieurs années, soit pour la liturgie et la catéchèse ou pour une demande spécifique, selon leur disponibilité.

L'Archevêché mandatera pour une première fois, un Président d'assemblée de Fabrique et ce sera monsieur Luc Vachon, lui qui avait fait partie du syndic préparant la construction de l’église tant d'années auparavant.

Les personnes impliquées à tous les niveaux sont mises au courant de la lettre de Mission de l’Archevêque et ont été invitées à participer à plusieurs soirées ou rencontres du matin pour faire l’étude des besoins liturgiques et pastoraux. L’étude plus approfondie sur les aspects Viabilité-Vitalité-Coresponsabilité débute dès janvier 2001, dans le but de transformer la paroisse au plan spirituel et humain.

Les paroissiens sont invités à fêter les quarante ans d'existence de la paroisse en octobre 2002 et dans la même période, nous soulignons le quarantième anniversaire d’ordination de notre bon curé McDuff. Il est bien assisté à tous les niveaux par les membres du CPP, les membres de l’Assemblée de Fabrique et la secrétaire attitrée madame Louise Pouliot, par le Père Guy Jacob s.m.m., le Père Germain Ranger omi, et l’abbé Roger Matte.

Peu à peu, la maladie commence à semer de l’inquiétude chez Gilles, qui doit passer plusieurs tests et connaître des moments d’anxiété pendant de longues semaines; puis un jour, le diagnostique fatidique est donné par son médecin : cancer de la prostate. À cause de ses problèmes de santé, Gilles décide alors de mettre un terme à sa responsabilité de curé de paroisse pour vivre le plus sereinement possible cette épreuve. Nous avons vécu une belle période sous sa trop courte administration.

Tous les paroissiens ont été peinés et touchés dans leur cœur en apprenant que la maladie avait mis fin à la vie de celui qui avait été un pasteur humaniste et un fidèle serviteur du Seigneur, qui l’a rappelé à Lui le 10 avril 2009.

De septembre 2004 à juin 2007

C'est au tour de l'abbé Yvon Marcoux de guider la communauté de Saint-Fabien : première expérience comme curé de paroisse pour un juriste qui a longtemps travaillé comme administrateur à l'Archevêché de Montréal. Une de ses premières responsabilités est de trouver une nouvelle secrétaire et c’est madame Réjeanne Morneau qui devient son adjointe. Elle sait se montrer d’une efficacité et d'une sociabilité remarquables. Ses compétences en bureautique profitent aux membres du CPP et aux autres groupes pour nos communications et rapports de toutes sortes.

Une Fille de la Sagesse, une perle, Sr Laurette Fortin, devient agente de pastorale et ne tarde pas à intégrer le CPP en plus de s’occuper des parcours catéchétiques avec le support d’autres catéchètes. À l’occasion du 50e anniversaire de la fondation de la paroisse, Sr Laurette nous à écrit ces mots : « J’ai été agente de pastorale à la paroisse Saint-Fabien de septembre 2005 à 2008. Je garde un excellent souvenir des paroissiens et paroissiennes de cette communauté chrétienne. Ensemble, nous avons poursuivi la mission de l’Église que Jésus nous avait confiée au cours de ces années. A l’occasion de votre Jubilé d’or, je vous souhaite de garder votre enthousiasme et votre joie au service du Seigneur. Heureux Jubilé »

Madame Émerita Vanegas (RSE - responsable des services à l'enfance) est en charge au niveau du secteur des parcours catéchétiques et travaille donc en collaboration avec l’agente de pastorale. Depuis plusieurs années, le Comité de liturgie est composé de Mesdames Diane Bélisle et Irène Bédard, de l’agente de pastorale et de Jean Michaud en collaboration avec le curé. Le directeur de chant est toujours Alexandre Sylvestre.

Comme son prédécesseur, l’abbé Marcoux a été bien entouré tout le temps de son séjour dans notre paroisse. Il a apprécié l’entraide discrète apportée par le Père Guy Jacob et celle plus bonhomme de l’abbé Roger Matte et par le Père Germain Ranger omi. L’abbé Yvon résume très bien ce qu’a été son passage à Saint-Fabien, en réponse à notre invitation de participer aux Fêtes du Jubilé.

À la suite des curés Paul Pépin, curé fondateur, Jean Ravary, Jean-Guy Alain, s.m.m. Gilles McDuff, mon séjour parmi vous, en collaboration avec le Conseil de Pastorale et l’Assemblée de Fabrique, s’est voulu une étape importante dans l’évolution historique et pastorale de la paroisse : celle qui a permis de poursuivre l’œuvre d’évangélisation si bien entreprise par mes prédécesseurs, et d’allier de plus la continuité et la modernité aux besoins nouveaux d’une communauté chrétienne en pleine évolution.
Ensemble nous avons su relever de nombreux défis, en particulier les suivants :

au plan administratif, le maintien d’une gestion saine et éclairée de nos finances paroissiales;

  • au plan technologique, l’utilisation de l’informatique et de l’Internet comme outil courant de travail, de communication et d’évangélisation dans notre milieu;
  • au plan liturgique, la poursuite de célébrations belles et vivantes, par l’apport non seulement de chanteurs et musiciens de grande qualité, mais également par la remise sur pied d’une chorale paroissiale;
  • au plan de l’éducation de la foi, la poursuite des parcours catéchétiques dans le cadre de l’initiation sacramentelle des jeunes, l’homélie dominicale et quotidienne à toutes les célébrations liturgiques;
  • au plan de la pastorale jeunesse, le retour à la paroisse du groupe scout Saint-Fabien se réunissant à Marie-Reine-des-Cœurs;
  • au plan des unités pastorales, l’étude et la préparation en secteur de la venue d’un nouveau curé desservant également une autre paroisse.

C’est l’abbé Marcoux qui nous procure le chemin de croix que vous voyez près de la statue grandeur nature de Marie, installée dans notre église durant les années 1980. L’abbé Yvon Marcoux quittera la paroisse pour être en partie à la retraite mais aussi faire du ministère de fin de semaine, en juin 2007.

De septembre 2007 à 2012

Le 1er septembre 2007, le Père Lionel M. DesGroseillers, déjà curé de la paroisse voisine Marie-Reine-des-Cœurs, accepte à 75 ans la responsabilité d’une deuxième paroisse et devient notre pasteur. Une agente de pastorale, Sr Mariette Lachance c.n.d., est sa collaboratrice et ne tarde pas à prendre la responsabilité des parcours catéchétiques. Sr Mariette est également un bon support pour les responsables de la liturgie et les membres du Conseil de Pastorale.

Les membres des Conseils de Pastorale des deux paroisses dont s'occupe notre pasteur sont rapidement invités à une réunion pour regarder ensemble quelle serait la meilleure façon de répondre aux besoins des paroissiens tout en minimisant l’impact des changements à effectuer. Notre enthousiasme à accueillir notre nouveau curé et l’accueil chaleureux vécu de part et d’autre par les membres consultés facilite les échanges entre ces deux paroisses, qui jouissent depuis d'une relation particulière de fraternité.
Il a bien fallu modifier l’horaire des messes de fin de semaine, troublant un peu les paroissiens dans leurs habitudes. Avec le temps, alors que les prêtres sont de moins en moins nombreux, les paroissiens des deux paroisses comprennent qu’il vaut mieux accepter d'inévitables compromis. Les membres du comité de Liturgie, sous la direction de Mme Diane Belisle, M. Jean Michaud, Mme Irène Bédard, se sont vite adaptés à la situation en faisant confiance à notre Curé le Père Lionel.

A l’occasion des Jours Saints et du temps de Noël, les membres des deux CPP s’entendent pour répartir les célébrations favorisant les paroissiens des deux paroisses, partage auquel le Père Lionel se prête volontiers. Notre directeur de chorale M. Sébastien Ouellet, baryton, ainsi que l’organiste Mme Suzanne Masse desservent les deux paroisses les fins de semaine et dans les célébrations spéciales.

Le 20 janvier, c’est la fête de notre patron, saint Fabien. Depuis plusieurs années, nous avons l'habitude de souligner cette fête lors de la célébration eucharistique de fin de semaine puis de continuer la fête autour d’un repas au sous-sol, permettant aux paroissiens de faire plus ample connaissance à cette occasion. Je me permets, ici de souligner l’importance de compter sur un groupe de Bénévoles, bonnes cuisinières, qui préparent ces repas autant pour fêter la Saint-Fabien que pour le dîner-bénéfice GEMO ainsi que la fête des Collaborateurs que nous soulignons habituellement en mai. A l’automne, nous soulignons les anniversaires de vie religieuse, de mariage. (Voir texte un peu plus loin). Ces Bénévoles sont habituellement sous la responsabilité de Mme Madeleine Monchamp Chrétien et elle peut compter sur Mmes Marie-Antoinette Tremblay, Marie-Anne Beaudry, Mariette Audet, Fatima Bernardo, Yvette Poulin, Sr Mariette Lachance, Louise Renaud, Mariette Vallières, Candide Pomerleau. Cordial merci à ces Bénévoles qui ont été d’une grande aide, aussi lors des activités du Jubilé de fondation de la paroisse en 2012-2013.

Les membres de l’Assemblée de Fabrique, dans toutes nos activités sont présents pour répondre à nos besoins exigeant différents travaux d’installation ou d’entretien en ce qui concerne l’église, le presbytère et le sous-sol. Cependant, leur compétence est requise à tout moment de l’année. Nous sommes heureux de cette belle collaboration.

En juin 2008, plusieurs paroissiens se rendaient à Québec pour le 49e Congrès Eucharistique International. Le thème retenu et plein de vie : « L’Eucharistie, don de Dieu pour la vie du monde. » Ce congrès est alors fréquemment souligné dans les Eucharisties du dimanche par notre curé, qui sait si bien rendre concret, vivant et actuel le message de chaque dimanche.

Le Père Guy Jacob continue à célébrer la messe le lundi matin. Nous avons souligné ses 50 ans de vie sacerdotale en avril 2009. Il est au service de la communauté chrétienne depuis le début de la paroisse et nous lui en sommes reconnaissants. Au besoin, l’abbé Roger Matte, le grand-père favori des paroissiens, est heureux de venir célébrer avec des paroissiens qui aiment ses homélies remplies d’humour et d’amour

Au cours de l’année 2009, les Disciples du Divin Maître se fixent dans la paroisse et apportent leur collaboration. Autre aide inattendue, en octobre 2010, le Cardinal Jean-Claude Turcotte mandate M. Alain Normand, diacre permanent, pour faire du ministère diaconal dans la paroisse. Il lui incombe de baptiser enfants et adultes, au cours d’une Eucharistie ou d’une cérémonie spéciale.

Les paroissiens sont émus de vivre, par le truchement de la télévision, la cérémonie de la canonisation du Frère André Bessette le 17 octobre 2010 sur la Place Saint-Pierre, à Rome, puis, le 1er mai 2011, celle de la béatification du pape Jean-Paul II. À peu près à ce moment, M. André Dupré, responsable du secteur Mercier-Ouest du Service d’accompagnement spirituel des malades à domicile (SASMAD), invite les paroissiens à vénérer les Reliques du Frère André déposées dans la nef de l’église de Saint-Fabien. Nombreuses sont les personnes qui ont alors touché avec respect et émotion les reliques, et demandé au Frère André d’intercéder pour elles, en ce 23 mai 2011.

Le calendrier tourne inexorablement, et en 2011, on voit arriver le 50e anniversaire de la fondation de la paroisse Saint-Fabien, constituée le 26 avril 1962. Faut fêter ça, ce qui explique que le 3 juin 2011, quelques paroissiens tiennent la première rencontre préparatoire du Jubilé. Tous s'entendent pour mettre l'accent sur la confiance, le rassemblement et l'ouverture de la communauté.

La paroisse peut compter sur des collaboratrices et collaborateurs généreux et dévoués, mettant leur temps et leurs talents au service de l’Église à différents niveaux : pastorale, liturgie, administration, chorale, lecteurs, secrétaires occasionnels. En mai ou juin de chaque année, nous soulignons l’importance de leur implication, à la messe du samedi soir et c’est en partageant un souper au sous-sol de l’église que nous terminons cette fête de reconnaissance. Après les vacances, à l’automne, nous soulignons les anniversaires de mariage, de vie religieuse et sacerdotale, en multiple du chiffre 5. Les personnes qui n’ont pas une grande famille sont heureuses de se mêler à d’autres jubilaires, de faire un retour en arrière et se rappeler des jours importants de leur vie.

En septembre 2011, madame Madeleine Cloutier accepte de se mettre au service de la paroisse comme secrétaire principale offrant trois jours de présence chaque semaine. Je trouve en elle une personne dévouée, généreuse, heureuse de collaborer avec le Père Lionel et les bénévoles impliqués dans les différents secteurs de pastorale ou d’administration. Les autres jours, ce sont Mme Antonietta Vaccaro et Sr Marie-Claire Morin qui sont les réceptionnistes.

En 2010, le Vicaire Épiscopal d'alors, Mgr. André Tiphane, met sur pied un Comité pour l'Avenir des Paroisses (CAP) composé de trois représentants de Saint-Fabien : Mmes Madeleine Monchamp Chrétien et Mariette Vallières et M. François Durand. Ces trois-là travaillent en collaboration avec les trois représentants de Marie-Reine-des-Cœurs, pour définir les besoins pastoraux des deux communautés par le biais de réflexions objectives, l'écoute des besoins et la définition des priorités. Une réunion importante a lieu à la mi-février 2012, présentant aux paroissiens leur recherche, s’en tenant au VOIR avant de prendre des décisions. Cette réunion est animée principalement par notre vicaire épiscopal arrivé en poste le 1er janvier 2011, Mgr Alain Faubert. La suite de la réflexion nous sera communiquée au cours de l’automne 2012.

Le dimanche 16 octobre 2011, de nombreux paroissiens de Saint-Fabien s'unissent à ceux de la paroisse Marie-Reine-des-Cœurs pour célébrer en toute simplicité le 80e anniversaire de naissance de notre pasteur, le Père Lionel. Notre vicaire épiscopal, Mgr Alain Faubert, le Supérieur Provincial des Montfortains, le Père Claude Sigouin s.m.m, ainsi que le Père Georges Madore s.m.m., maintenant délégué à Rome et de passage à Montréal, rehaussent cette fête par leur présence, en concélébrant avec le Père Lionel, qui est accompagné également de notre diacre permanent Alain Normand. La fête se termine en partageant le gâteau traditionnel et le mini buffet préparé par les bénévoles des deux paroisses. Le 20 janvier 2012, ces mêmes bénévoles proposent de tenir un dîner-bénéfice pour soutenir le comité des Fêtes du Jubilé de la paroisse. Les résultats sont emballants, ce qui est d'un heureux augure pour le succès du Jubilé.

En février 2012, le Père Lionel, au nom des paroissiens, souligne les 30 années de service comme responsable des finances de la paroisse de M. Guy Leduc, en poste depuis 1981. Le 11 mars 2012 c'est notre troisième dîner-bénéfice annuel au profit du Groupe d’entraide de Mercier Ouest (GEMO), une œuvre qui s’occupe de nourrir les plus démunis du quartier. Sous la direction de Mme Madeleine Monchamp Chrétien, nous accueillons plus de cent vingt personnes venues faire à la fois un bon repas et un bon geste. Les paroissiens des deux communautés et même des gens d’ailleurs se montrent très généreux et la responsable de GEMO, madame Renée Desrosiers est ravie de cette collaboration qui récolte plus de 1300 $. Cette année, le 10 mars 2013, même geste, même plaisir d'être en communauté, et un succès encore plus marqué côté finances.

Le 20 mars 2012, les paroissiens accueillent avec foi la nomination, comme Archevêque de Montréal, de S.E. Mgr Christian Lépine succédant au Cardinal Jean-Claude Turcotte.

Le 12 avril 2012, le comité du Jubilé — c'est-à-dire moi-même (Micheline Ruel Leduc) comme animatrice, le Père Lionel M. DesGroseillers, Léo-Paul Bienvenu, Gilles Desrochers, Sr Mariette Lachance, Candide Pomerleau, Yvette Poulin, Louise Renaud, Marie-Antoinette Tremblay, Mariette Vallières — tient sa 26e rencontre préparatoire en un an : c'est beaucoup, penserez-vous, mais ce n'est pas de trop, car le comité est ambitieux et veut permettre aux paroissiens de festoyer en grande.

Le dimanche 22 avril 2012, la messe d’ouverture présidée par notre Vicaire Épiscopal, Mgr Alain Faubert réunit de nombreux paroissiens. Suit la plantation d’un érable, que monsieur Luc Vachon a présenté comme symbole de la vie qui anime les paroissiens de Saint-Fabien depuis 50 ans. Première pelletée de terre par Mgr Faubert, suivi du Père Lionel, de Micheline Ruel Leduc qui représente les paroissiens et de David Mayo Collin qui représente les enfants et les ethnies habitant la paroisse, puis de tous ceux qui veulent manier la pelle en cette occasion.

À peine 5 jours après, le 27 avril à 19h30, nous accueillons des mélomanes de tous les coins de la ville en offrant un Concert Lyrique dirigé par Sébastien Ouellet accompagné ce soir là par Mmes Noëlla Huet, soprano et Claudine Ledoux, mezzo-soprano. Au piano : M. Pierre Maclean et à l’orgue Mme Suzanne Masse. Ces artistes font vibrer nos oreilles et nous enchantent par la qualité de leur présence sur scène. L’occasion était bonne au début de cette soirée pour remettre le programme-souvenir préfacé par notre Archevêque, Mgr Christian Lépine, et enrichi des messages de Mgr Alain Faubert, des curés qui ont fait partie de nos vies et par certaines personnalités politiques du secteur.

Le 10 juin, fête du Saint-Sacrement, on s'éclate : d'abord, une messe en plein air sur le terrain de l'église avec Sébastien Ouellet qui animait la chorale et Mme Suzanne Masse qui soutient tout le monde au piano. Après l’homélie du Père Lionel plus d’une centaine de paroissiens forment un cortège de prière et de chant dans les petites rues de la paroisse pour se rendre adorer le Saint-Sacrement déposé par le Père Lionel sur l’autel improvisé dans le reposoir de la rue Chouinard. Ce retour dans le passé suscite chez beaucoup de paroissiens une grande émotion, dont certains expriment le souhait que nous en fassions une tradition dans l’avenir. Enfin, le pique-nique sur le terrain de l’église, constitue pour plusieurs paroissiens un moment joyeux, en participant à toutes sortes de jeux soigneusement préparés par une équipe spéciale. Ce fut une très belle journée.

Après une période de repos estival, la messe du 26 août est un autre moment de réflexion et de reconnaissance pour plus de 200 personnes qui sont heureuses d’allonger ces joyeux moments en dégustant de bons épis de blé d’Inde et des 'hot dogs' sur le terrain de l’église aménagé à cet effet. Dame nature était favorable à cette activité extérieure, mais sous le soleil brûlant, plus de soixante-dix (70) personnes attendent de se rafraîchir un peu et continuer à fraterniser en se rendant au sous-sol de l’église pour jouer au Bingo. Les paroissiens sont fiers de constater toute l’effervescence sur le terrain de l’église et leur gratitude est un remerciement pour les organisateurs, admirablement soutenus par de nombreux bénévoles venus leur prêter main forte pour assurer le succès de cette activité.

D'autres activités mises sur pied pour ce Jubilé : la soirée de carte du 19 octobre, les chants de Noël chantés à pleine voix par les paroissiens, menés par Sébastien Ouellet, accompagné au piano et à l’orgue par Mme Suzanne Masse, le 2 décembre et la messe-repas de clôture du 20 janvier 2013. Autant de belles occasions de partager la chaleur humaine.

Pleine de gratitude devant le succès des célébrations de ce Jubilé, c'est de tout cœur que je remercie le Père Lionel pour la confiance dont il nous a honorés. Je remercie également les membres du Comité du Jubilé pour leur travail acharné, toujours dans la foi, la joie, l’humour, l’amitié et l’esprit d’équipe qui a été notre force. Merci spécial à la secrétaire de la paroisse, Mme Madeleine Cloutier, aux membres du Conseil de Fabrique, du Conseil de Pastorale, de la Liturgie, qui ont toujours tenu compte de nos besoins, et nous ont apporté une grande aide. Merci à tous les bénévoles et les participants qui nous ont encouragés, tout en vivant de bons moments de fraternité.

Étape imprévue dans cet historique

Il m’est impossible de terminer sans rappeler à tous les lecteurs le moment de surprise et de tristesse qu’est celui d’apprendre le 24 novembre 2012, que le Père Lionel est en grande difficulté puisqu’il a dû être hospitalisé aux soins intensifs à Maisonneuve Rosemont.

Et le dimanche matin du 9 décembre, les paroissiens ont été ébranlés dans leur Foi et dans leurs sentiments en apprenant le décès du Père Lionel survenu au cours de la nuit. Le jeudi matin 13 décembre, à l’église Marie-Reine-des-Cœurs, Mgr Jude Saint-Antoine présidait à la messe de funérailles, assisté à l’autel par une trentaine de Pères et prêtres du diocèse. Le Père Claude Sigouin Supérieur Provincial des Montfortains fera l’éloge funèbre de son confrère très estimé le Père Lionel. Un paroissien de Saint-Fabien, M. Léo Paul Bienvenu, nous décrira combien il était agréable d’être en service avec un tel Pasteur.

Puis le jour anniversaire de son Ordination, un dernier adieu au Père Lionel par les paroissiens de Saint-Fabien et Marie-Reine-des-Cœurs, s’est fait le 1er février 2013 à l’église Saint-Fabien C’est le fidèle Père Claude Sigouin qui en était le président, assisté à l’autel par l’abbé Roger Matte et notre nouveau pasteur, l’abbé Jean-Louis Nvougbia. Sr. Mariette Lachance, agente de Pastorale fera un bel éloge de celui avec qui elle a aimé travailler.

Les Pères Montfortains dont faisait partie Père Lionel ont assuré la continuité pour les célébrations eucharistiques jusqu’au 6 janvier 2013. Nous avons beaucoup apprécié. Merci !

Arrivée de l'Abbé Jean-Louis Nvougbia — Janvier 2013

Grâce à la diligence de Mgr.Roger Dufresne, directeur de l’office du Personnel du diocèse de Montréal, dès la fin de semaine du 12 et 13 janvier 2013, il nous a été très agréable d’accueillir notre nouveau pasteur, l’abbé Jean-Louis Nvougbia, né à Brazzaville, république du Congo. Il a fait ses études au séminaire de Montréal et ordonné prêtre le 31 mai 2002, par le Cardinal Jean-Claude Turcotte. Il a été vicaire dans différentes paroisses de Montréal avant de recevoir le mandat de l’Archevêque comme prêtre administrateur des paroisses Saint-Fabien et Marie-Reine-des-Cœurs. Il n’a pas pris beaucoup de temps poru se sentir à l’aise avec l’agente de pastorale, les membres soit du Conseil paroissial de pastorale de l’Assemblée de Fabrique, de la Liturgie, des membres de la chorale, la secrétaire régulière et les remplaçantes pendant la semaine, et les autres Bénévoles.

Il nous sera facile de continuer notre implication car il est très réceptif, accueillant, avec une grande capacité d’écoute et à la fois un grand sens de la justice et de l’importance de l’engagement. Ses homélies sont pleines de sens, reliées à l’évangile du jour teintées d’un brin d’humour.

Abbé Jean-Louis, nous vous souhaitons d’être heureux parmi nous. Votre cœur de Pasteur sait déjà nous accepter tel que nous sommes et nous nous sentons bien à votre contact.
Et la vie continue….

Le comité du Jubilé a voulu maintenir l’esprit du Jubilé en organisant une soirée paroissiale le 26 avril soit 51 ans après la fondation de la paroisse Saint-Fabien. Cette soirée a été rendue possible grâce à la collaboration des nombreux Bénévoles impliqués à divers niveaux, de la participation des paroissiens et Amis de longue date, puis du soutien monétaire de 500$ venant de la députée d’Anjou-Louis-Riel madame Lise Thériault.

Pour commenter cette soirée, je reproduis le texte paru dans le semainier du 5 mai : « Ce qui est ressorti tout au long de la soirée, c’est la joie de retrouver des personnes que l’on n’avait pas revues depuis plusieurs mois. Cela a permis à chacun, chacune de fraterniser, d’échanger de l’amitié et de la chaleur humaine.

Merci bien cordial à tous d’avoir accepté notre invitation, il nous a fait grand plaisir d’accueillir: Paroissiens, amis et invités spéciaux :
Mme Lise Thériault, députée d’Anjou Louis-Riel représentée par Mme Lyzanne Pronovost.

Mme la députée de Honorée Mercier, Paulina Ayala et Mme Lyne Brault ont passé saluer les gens de la salle puis de répondre à un engagement dans un autre organisme.

De la ville de Montréal, M. Réal Ménard, Maire de l’arrondissement Mercier -Hochelaga –Maisonneuve représentant aussi Mme Lyn Thériault, conseillère du district de Louis- Riel a pris le repas avec nous et a salué les gens aux tables.

Vous avez été accueillis par des Bénévoles qui ont planifié, organisé cette soirée pour qu’elle soit remarquable. D’abord, en permettant de prendre, entourés d’ami(e )s, un copieux repas préparé par le Traiteur et son équipe ″Aux petits plats enrg.″ . Ensuite d’accepter les invitations de Denis Morency, lui qui a l’art d’animer et d’entrainer les danseurs sur la piste de danse.

En quittant la salle, les invités ne tarissaient pas d’éloge envers l’animateur exceptionnel, la qualité du repas, l’ambiance de joie, d’enthousiasme des retrouvailles, et ont osé manifester le désir que d’autres soirées semblables leur soient proposées.

Pour nous, les membres organisateurs, c’est un compliment qui nous fait chaud au cœur et nous comprenons : ″Merci d’avoir pensé à nous″. »

Diverses informations

Nous vous prions de consulter la page « Comités et services » sur notre site Web pour de plus amples informations concernant les paroissiens impliqués dans différents secteurs.

Conclusion de cet historique

Je ne détiens pas de Baccalauréat en Littérature ni en Histoire, mais mon conseiller, l’Esprit-Saint, a été à mes côtés à chaque minute passée à rédiger cette histoire de la paroisse. Je Lui demande donc de vous inspirer, lors de cette lecture, une pensée pour les personnes de tous âges qui sont ou ne sont pas mentionnées mais ont été impliquées de diverses façons au cours de ces 50 années de la paroisse.

Ce résumé raconte l’implication extraordinaire des curés, des paroissiens et bénévoles des premières heures, et celle non moins exceptionnelle de notre curé le Père Lionel M. DesGroseillers, puis celle plus récente de l’abbé Jean Louis Nvougbia, des paroissiens et des bénévoles encore actifs.

Fini de rédiger le 12 mai 2013, à partir des archives de la paroisse, des Semainiers depuis 1962, souvenirs et archives personnelles, par Micheline Ruel Leduc, présidente d'assemblée du C.P.P et responsable du Comité du Jubilé. (Merci cordial à Léo-Paul Bienvenu, collaborateur à l’écriture)

Marguillers qui se sont impliqués depuis la fondation de la paroisse.

Années d'exercice et noms

1964 M. Alphonse Boucher
1965 M. Jean Gilles Desmeules
1966 MM. René Brind’Amour, Maurice de Palma, Paul Drolet, Paul Drouin,
Maurice Farley et J. Edouard Tremblay
1967 MM. Jean-Paul St-Pierre et Luc Vachon
1968 MM. Lucien Charbonneau et Denis Poitras
1969 MM. Denis Fontaine, Jean Claude Lambert et Normand Rivest
1970 MM. Clément Gohier et Pierre Ostiguy
1971 MM. Jean-Marie Beaupré, Claude Clément et Roger Dumesnil
1972 MM. Camille Alepin et Marcel Courval
1973 M. Jacques Forté
1974 Mme Micheline Ruel Leduc, MM. J Paul Despatie et Roger Provost
1975 MM. Michel Coulanges et Florent Jetté
1976 Mme Thérèse L. Poitras et M. Roger Désormeaux
1977 MM. Gérald Chartier et François Miron
1978 MM. Jean Lamy et Maurice Paquin
1979 MM. Lucien Courchesne et M. Jacques Vézeau
1980 Mme Fernande Fortin et M. Dominique Lehoux
1981 MM. Guy Leduc et Pierre Marcotte
1982 Mme Simone Leduc Lamy et M. André de Repentigny
1983 Mme Lise Bouchard Lemay et M. François Blouin
1984 Mme Gisèle Chevrier Lamarre, MM. Gérard Martineau et Léo Melançon
1985 Mmes Carmen Pelletier et Lise Melançon
1986 Mmes Gisèle Allard et Jacqueline Richard, M. Robert Wilson
1987 Mme Judith Blanchette et MM. Robert Baillargeon, Richard Désautels et André Thibodeau
1988 MM. Lucien Marcotte et Réjean Painchaud
1989 MM. Ronald Bélisle, René Brind’Amour, Michel Poirier et Ronald Robitaille
1990 MM. Gaétan Grondin et Paul-André Veilleux
1991 MM. Michel Poirier et Ronald Robitaille
1992 MM. Lucien Beaudry, Guy Dubois et Pierre Duchaisne
1995 MM. Roger Fortier et Maurice Pomerleau
1997 MM. Claude Charbonneau et Réal Poupart
1998 MM. François Durand, Roger Fortier, Michel Poirier et Maurice Pomerleau
1999 M. Raymond Gagnon
2000 M. Claude Plante
2001 M. Jacques Forté
2002 M. Maurice Pomerleau
2004 Mme Denise Malo et M. Ronald Bélisle
2005 MM. Claude Plante et Bernard Trudeau
2006 Mmes Thérèse Dépôt Trudeau et Jeannette Desroches
2007 M. J. Édouard Tremblay
2009 Mme Louise-Andrée Barrette et M. Albert Chrétien
2010 Mme Réjeanne Désilets Charbonneau
2011 Mme Yvette Poulin et MM. Denis Houle, Denis Fréchette, Honoré Dolbec et Mario Bonneville
2013 M. Gilles Desrochers

2012 à ce jour

Dès la mi-janvier 2013, il nous est très agréable d’accueillir notre nouveau pasteur, l’abbé Jean-Louis Nvougbia, un Congolais né à Brazzaville qui fait partie du diocèse de Montréal depuis une dizaine d'années. Notre archevêque lui confie le mandat de prêtre administrateur des paroisses Saint-Fabien et Marie-Reine-des-Cœurs.

Lui qui est réceptif, accueillant, avec une grande capacité d’écoute et à la fois un grand sens de la justice et de l’importance de l’engagement, nous aurions bien souhaité le conserver avec nous longtemps, mais le diocèse décide de le réaffecter à son ancienne paroisse. Merci pour ce que tu as fait avec et pour les paroissiens de Saint-Fabien.

Ce sera donc l'abbé Jacques Dorélien, haïtien de naissance ayant toujours vécu au Québec qui viendra faire chez nous ses premières armes comme responsable de paroisses.

Tout de suite, il se fait remarquer par la vigueur de son action pour rassembler la jeunesse, et les divers comités unissent leurs efforts pour lui faciliter la tâche.

Depuis un an, j’ai l’occasion de rencontrer souvent l’abbé Dorélien, autant aux réunions du Conseil paroissial de pastorale qu’aux messes du matin et il se tient toujours à la porte pour nous souhaiter une bonne journée tout en faisant de plus en plus connaissance avec ses paroissiens.

Nous lui souhaitons de continuer de se sentir heureux de travailler avec les responsables des comités et les paroissiens puisqu'à l'automne 2014, un plein mandat de curé de Saint-Fabien et de Marie-Reine-des-Cœurs lui est confié.

Bienvenue bien cordiale, Jacques.

L’historique s’écrira au fil des années et je souhaite que ce sera des jours heureux.

Je cède donc ma place d’historienne ayant le sentiment que nous pouvons connaître un peu plus les gens qui ont écrit cette histoire de la paroisse Saint-Fabien.

Micheline Ruel-Leduc, présidente d'assemblée
Conseil paroissial de pastorale