Treizième dimanche du Temps ordinaire  - (Année A)
Semaine du 2 juillet 2017

Accueillir la vie
 

« Attention, chien méchant! »

Heureusement que ce genre d’avis ne se voit qu’à l’arrière de nos demeures.  Il reste que ces petites affiches marquent bien la méfiance qui colore notre capacité d’accueil.

En cette période de nos vacances, la Parole vient pourtant nous aide à saisir ce qui se joue derrière les situations d’accueil de la vie courante.

Jésus nous demande de l’accueillir, lui Jésus, en toute personne qui nous croise dans la journée.  Ouvrir notre porte, la porte de notre intérieur, à quelqu’un qui ne vient pas nous offrir, nous vendre, ou nous donner, mais qui vient nous demander. Jésus se tient à notre porte et nous demande de l’accueillir.

Notre baptême fut la première étape de cet accueil. Nos parents nous ont conduits à Jésus. Mais chaque jour, nous sommes remis en présence de lui dans la personne de tous ceux qui nous croisent.

Nous n’en aurons jamais fini avec le Seigneur. Il interviendra toujours, nous interpellera au tournant de nos allées et venues. Répondre à sa présence, c’est l’annoncer lui-même. Les autres reconnaîtront en chacun de nous les traces du Christ lui-même. Accueillir tous ceux que Dieu m’envoie, c’est accueillir son Fils.

« Qui vous accueille, m’accueille, et qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé.»

 


Texte de Louis Fecteau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien