Quatrième Dimanche du Temps de l'Avent - (Année A)
Semaine du 22 décembre 2019
 

Le doute

 

Nous sommes déjà rendus à quelques jours de Noël. L’Avent peut avoir été un temps fort au niveau spirituel ou s’être vécu au cœur de nombreuses autres préoccupations.

La préparation de la fête est aussi source de transformation, les formes de rencontres ayant considérablement varié depuis les dernières années.

L’évangile de ce jour raconte le doute de Joseph concernant la maternité de Marie, et demeure d’une grande actualité.

Longtemps nous avons pris comme une manifestation divine le songe qui vient le rassurer. Nous posons maintenant souvent la question non seulement sur la conception de Jésus mais sur d’autres aspects de sa vie et de son message.

Notre époque a besoin de clarifications et les médias veulent apporter des précisions sur toute affirmation. La période électorale a été fertile en vérifications des propos des candidats.

Dans d’autres circonstances, c’est la crédibilité de tous, y compris des responsables de l’Église, qui est parfois mise en examen.

Le doute nous invite à approfondir des questions, de réfléchir à des affirmations, et à clarifier notre foi. Elle devient alors plus forte parce que priée, étudiée et basée sur l’essentiel.

Joseph n’a certainement pas vécu ses interrogations et la réponse de l’ange ne se sont pas réalisés en quelques minutes. Il a sûrement pris le temps de prier et de méditer.

Le Seigneur l’a inspiré et lui a fourni la réponse à son questionnement.

 Nous vivons la même chose au cours de notre vie en ce qui concerne notre démarche spirituelle et comment l’incarner au quotidien. Ce quatrième dimanche de l’Avent m’invite à demander à l’Esprit de toujours guider ma réflexion à l’occasion de décisions à prendre.

Que cette fête de Noël, que je souhaite pleine de la tendresse de Dieu, soit une occasion d’approfondir notre foi.

 
Texte de Daniel Gauvreau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien