Vingt-et-unième Dimanche du Temps Ordinaire - (Année C)
Semaine du 25 août 2019


Êtes-vous passionnée ?

 

Jésus ne fait pas dans la dentelle aujourd’hui !

Connaissez-vous des personnes qui sont parvenues à de grandes réalisations sans y avoir mis de la passion ? Sans s’être donné des objectifs et des plans d’action ? Avoir sacrifié bien des plaisirs pour s’offrir la réussite ? Mais combien d’acharnement et de privations ! Il nous arrive d’entendre des vedettes nous parler de leur engagement : pensez à des vedettes du sport ou une Céline Dion et tant d’autres, etc. Ces passionnés nous impressionnent par leur détermination ! Et tout devient subordonné à leur passion – chemin nécessaire pour réaliser ses rêves.

Jésus est un passionné de Royaume et grâce à l’amour du Père, il sait qu’il y a un chemin vers le bonheur et sa détermination veut réveiller notre torpeur pour nous mettre sur la voie de la réussite. Il parle fort aujourd’hui parce que les forces contraires sont si actives qu’il lui faut utiliser un langage fort pour paver ce chemin vers la réussite de l’amour : notre engagement à sa suite ne peut pas nous laisser indifférent parce que nous avons de ces témoins pour nous révéler une autre dimension du bonheur.  François d’Assise a dû faire une rupture avec sa famille pour suivre une route plus libératrice et combien d’autres ont ouvert d’autres chemins à la suite de Jésus pour contester un monde en stagnation.

 Les passionnés d’écologie ont ouvert des pistes, les visionnaires d’environnement éveillent  notre conscience et nous dérangent. Voilà des signes de notre temps pour entendre certains appels de Dieu. On se rend compte qu’on est invité à vivre plus simple, plus proche de la nature et dans le respect des autres parce que le bien qui nous entoure doit profiter à tous.

 


Texte de Maurice Comeau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien