Dimanche de la Pentecôte - (Année C)
Semaine du 9 juin 2019


La pentecôte

 

Cette fête est majeure dans notre démarche spirituelle, tant personnelle qu’en Église. Elle exprime la présence de l’Esprit au cœur même de la vie.

En même temps, c’est, d’une certaine manière, le sacrement du quotidien, la confirmation, que nous renouvelons.

C’est la célébration de la personne de la Trinité qui guide, guérit et accompagne et que nous prions parfois moins.

Les textes de la Parole de Dieu d’aujourd’hui sont très riches et s’appliquent facilement au vécu de chaque personne.

Le livre des Actes des Apôtres présente la première manifestation de l’Esprit après la Résurrection.

À la confirmation, nous n’avons sans doute pas reçu la présence de langues de feu mais c’est un feu intérieur qui nous accompagne dans nos façons d’aimer, nos espérances, nos joies et nos moments plus difficiles.

Nous ne parlons habituellement pas toutes les langues. L’Évangile se transmet cependant dans toutes les langues; la Bible est le livre le plus traduit au monde et les engagements au nom de la foi se vivent partout.

Saint Paul complète cette démarche en redisant la complémentarité des dons, charismes et talents. Il se sert de la comparaison du corps humain. Aujourd’hui il prendrait probablement différents modèles mais toujours pour bien démontrer que nous n’agissons jamais seuls.

L’Église, le Peuple de Dieu en marche, veut exprimer cette complémentarité. C’est ce corps, animé par l’Esprit, qui agit. Elle se compose de chacune et chacun de nous mais, comme la famille, elle est plus que la somme de ses membres. Le tout est toujours plus que la somme des parties.

Dans l’Évangile de Jean, Jésus souhaite la paix. C’est ce fruit de l’Esprit qui intègre la démarche de sa prédication. Paix est souvent synonyme d’amour. Nous recevons ainsi notre mission de baptisés et habituellement confirmés.

La fête de la Pentecôte signifie la fin du temps liturgique de Pâques mais elle marque le début de l’action quotidienne.

Ce sera bientôt la saison estivale. Demandons à l’Esprit de nous accompagner, et de susciter d’autres actions évangéliques, dans ce temps.

 


Texte de Daniel Gauvreau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien