Ascension du Seigneur - (Année C)
Semaine du 2 juin 2019


Ascension du Seigneur

 

Beaucoup de gens s’interrogent sur le sens de la vie et de la vie après la mort. Il m’arrive souvent de célébrer des funérailles à l’église ou des célébrations d’adieu dans les salons funéraires pour me rendre compte combien, en plus de la peine, il y a cette question qui surgit inévitablement : « À quoi sert la vie pour finir ainsi ? » Ces moments nous obligent à faire un plein sens sur la vie.

La fête de l’Ascension nous en donne une « clé ». Le départ de Jésus vers le Père dans la gloire nous redit à quoi nous sommes appelés. Notre ancien petit catéchisme du Québec de 1944 disait ceci : « Dieu m’a créé pour le connaître, l’aimer et le servir en ce monde et pour être heureux avec Lui dans le ciel pour l’éternité». Malgré la séparation, les disciples sont curieusement remplis de joie. Quelle perspective intéressante pour nous aider à vivre des séparations.

Mais, il y a deux écueils à éviter ! S’évader dans le monde de Dieu comme s’il ne valait plus la peine d’investir dans le monde terrestre, nous comportant comme si celui-ci nous éloignait de Dieu. À regarder la manière de vivre de Jésus, nous avons là un éclairage : Il s’est investi pleinement en donnant un nouveau modèle d’un monde à bâtir, qu’il appellera « ROYAUME » ou y règnent justice, paix, amour, etc. … Voilà son chemin d’amour qui le conduira à la mort mais pour la plénitude parce que l’amour triomphera.

 


Texte de Maurice Comeau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien