Onzième Dimanche du Temps Ordinaire - (Année B)
Semaine du 17 juin 2018


« Il ne sait comment »

 

La phrase de Jésus au sujet du semeur qui après avoir mis la semence en terre la voit grandir «il ne sait comment», même quand il dort ou qu’il se lève me fait penser à ce que disent parfois des parents à leurs jeunes: «Plus tard, tu comprendras». Même si cela irrite souvent les enfants, il y a là une grande vérité. On ne comprend souvent qu’après coup comment Dieu intervient dans nos vies.

 Jésus ne l’a-t-il pas dit à Pierre lors du lavement des pieds à la Cène: «Laisse-moi faire; plus tard tu comprendras». Et aux apôtres dans les mêmes circonstances: «Quand viendra l’Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière».

 La croissance du Règne de Dieu dans le monde et dans la vie de  chaque personne restera toujours un mystère. Les voies de Dieu ne sont pas nos voies, disait déjà Isaïe.

 Les paraboles de la semence dans les Évangiles invitent les disciples à faire confiance à Dieu. Même si l’action de semer est essentielle et qu’à la suite de Jésus les apôtres et leurs successeurs auront la responsabilité de le faire jusqu’à la fin des temps et partout dans le monde, ils ne devront jamais oublier que la croissance est l’œuvre de Dieu. La foi ne peut se maintenir sans l’espérance. Même en ces temps difficiles que connaît le Règne de Dieu qui croît «on ne sait comment».

 


Texte de Jean-Pierre Camerlain, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien