Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ - (Année B)
Semaine du 3 juin 2018


Impossible mystère

 

Les bienfaits apportés par le sacrement de l’Eucharistie ne se comptent plus : le courage, la lumière, la libération du cœur, la vie qu’on y reçoit, nous ramènent sans cesse à la communion au Christ.

C’est pourtant un pain qui nous met quelquefois à l’épreuve.

Comment peut-il nous donner sa chair à manger?

Des frères et sœurs dans la foi se posent la même question et finissent par s’absenter de nos eucharisties.

Beaucoup sont mis à l’épreuve quand il s’agit pour eux de revenir se nourrir du pain de vie. « Cette parole est dure à entendre », disent-ils.

Impossible présence!

Ceux qui s’en détournent ont-ils encore la foi? Quelle foi ont-ils encore?

C’est sur ce terrain de la foi qu’il faut écouter Jésus: « Oui, oui, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, vous n’aurez pas la vie en vous ». « Ce pain descend du ciel, il n’est pas comme celui que vos pères ont mangé. »

Chercher dans ce pain la même nourriture que notre pain du petit déjeuner, c’est mêler les raves et le chou.

Le pain annoncé par Jésus fait appel à notre foi. Si elle manque, nul ne peut aller plus loin. Impossible mystère!

Les épis de blés deviendront du pain. Ils sont promesse de vie. Qui peut comprendre? Pourtant, tous peuvent en vivre.

 


Texte de Louis Fecteau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien