Vingt-troisième dimanche du Temps ordinaire  - (Année A)
Semaine du 10 septembre 2017

Pas meilleurs que les autres
 

ésus entrevoyait lucidement que « beaucoup de chrétiens ne sont pas meilleurs que les autres ».

En évoquant le péché qui prend racine partout, Jésus montre que l’Église n’est pas une communauté de « purs » uniquement.

L’Église est une communauté de pécheurs. Elle est faite des mêmes personnes fragiles que la société profane.

Quel climat faut-il donner à la conduite regrettable de nos frères et sœurs?

Si ton frère a péché, fais-en une primeur aux nouvelles, ou une grosse manchette dans le journal? Ou bien, parles-en à une ligne ouverte?... Fais-lui un procès interminable?... Est-ce bien le climat qu’il faut donner à nos misères humaines?

Le souci de Jésus c’est de créer un climat d’amour, de compréhension, de grande bonté.

Et si la situation ne s’améliore pas, patiente. Jésus veut à tout prix créer un climat de douceur, et de miséricorde. Ne va pas trop vite pour trancher les difficultés, réfléchis, consulte, attends, montre beaucoup d'ouverture.

Quand tu auras fait tous ces efforts, tu n’auras peut-être pas eu le succès attendu, tu seras peut-être encore désolé, mais tu auras gardé l’attitude de Jésus. C’est toujours la meilleure.

 


Texte de Louis Fecteau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien