Ascension du Seigneur  - (Année A)
Semaine du 28 mai 2017

Je suis avec vous tous les jours...
 

Saint Matthieu ne nous présente pas l’Ascension comme une sorte d’élévation vers le ciel comme le fait Saint Luc. Il parle plutôt d’une omniprésence: « Je suis avec vous tous les jours... » Enlevons l’image du départ d’un être cher qu’on reconduit à l’aéroport pour le décollage vers le ciel. Tout se passe ici en Galilée : c’est sa terre natale, son enracinement humain de Jésus de Nazareth, il avait l’accent des gens du nord. Après sa résurrection, il nous précédera en Galilée, dis-le aux frères. C’est une province aux peuples mélangés, pays méprisé par les purs de Jérusalem, pays ouvert sur les autres, sur les nations étrangères. Terre de contact où se mélangent croyances et incroyances. Où est notre Galilée à nous?

... à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.” La montagne dans la Bible demeure le lieu de la rencontre avec Dieu, et de la révélation de Dieu. Là-haut on voit loin... plus loin que dans la plaine! C’est là un symbole important pour nous : il faut se retirer à l’écart, prendre une distance sur notre quotidien pour en mesurer la pertinence et faire les ajustements qui s’imposent et se donner la chance de voir Jésus avec nous tous les jours. As-tu des rendez-vous sur « la montagne » où Jésus t’ordonne de te rendre”?

Jésus s'approcha d'eux... et leur adressa ces paroles ! Le Christ de Matthieu est un Christ qui parle. Cinq grands sermons ont rythmé le récit de Matthieu. Voici donc l'apothéose et la conclusion : ce sera son dernier mot : Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre...

Extraordinaire invitation : si Dieu est présent tous les jours, à tout instant du temps... pouvons-nous dire que nous sommes, nous, présents à Dieu? Chaque aujourd'hui, chaque minute de ma vie pourraient devenir illuminés de ce compagnonnage... Jésus.

 


Texte de Maurice Comeau, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien