Sixième dimanche du Temps ordinaire - (Année A)
Semaine du 12 février 2017


« Je ne suis pas venu abolir la loi, mais l'accomplir. »  (Matt, 5, 17-37)

 

La loi de Dieu inscrite au cœur de l'être humain nous a été transmise à travers l'écriture. Nous pouvons la découvrir dans les livres les plus vieux de l'Ancien Testament. (…).

Ses écrits ont pris des siècles à se faire une place dans le cœur de l'humanité et autant de temps à être mis par écrit pour nous parvenir plusieurs siècles plus tard. (…)

Jésus vient et il affirme qu'il n'est pas venu abolir cette loi mais il est venu la parfaire, c'est à dire la rendre plus parfaite. C'est pourquoi il ne cesse d'affirmer: « Vous avez appris qu'il a été dit. Eh bien, moi, je vous dis. »

Et Jésus reprend chacune de ces lois et il la précise pour les disciples de son temps et pour tous ceux à venir.

Un seul exemple peut nous suffire pour illustrer ce changement apporté par le Seigneur. « Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas de meurtre. Eh bien moi je vous dis: Tout homme qui se met en colère contre son frère en répondra au tribunal. »

Ce que le Seigneur est venu instaurer, c'est la loi de l'amour. Et quand on aime vraiment les moindres petits gestes deviennent importants. Selon cette loi de l'amour, le respect inconditionnel de l'autre est de rigueur. Aimer c'est vouloir le bien de l'autre, c'est vouloir qu'il ou elle s'épanouisse dans la paix et dans la joie. (…)

Ce que le Seigneur nous dirait aujourd'hui ne serait absolument pas différent de ce qu'il avait à dire aux gens de son temps. Vous apprenez que vous pouvez vous permettre n'importe quoi pour réussir, pour avoir de plaisir, pour satisfaire vos besoins et pour vous épanouir. Eh bien, moi, je vous dis exactement ce que je disais à mes contemporains: « Amen, je vous le dis: Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise. »

Nous sommes et nous serons toujours invités à choisir entre la loi de Dieu et celle des hommes; la loi de l'amour inconditionnel de l'autre ou l'amour inconsidéré de soi. Jésus est venu, il a parlé et il a agi au nom de son Père et avec la force de l'Esprit et il nous invite à le suivre sur ce chemin. Il est le chemin, la vérité et la vie. Il n'y a pas d'autre voie tracée à tout être humain qui veut réaliser sa vie et devenir ce que Dieu l'a fait.

 


Texte de Jean Jacques Mireault, prêtre

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien