Deuxième Dimanche du Temps de l'Avent
Semaine du 4 décembre 2016

Debout !  Veillons

 

Une voix dans le désert « Préparez le chemin du Seigneur »…

Deuxième condition pour parvenir à la paix, la conversion.

Jean Baptiste le proclame dans le désert de Judée: « Convertissez-vous, car le Royaume de Dieu est tout proche. » Le Royaume de Dieu, c’est la paix. Le Royaume de  Dieu, c’est la justice.

Jean pressentait la proximité du Royaume parce qu’il savait la proximité du Messie. Il se savait le précurseur, l’annonciateur de la venue de celui qui allait apporter  le salut et la paix. Jean avait à préparer ses disciples à l’accueillir et il lui fallait les convaincre de se mettre en condition pour le faire. Il leur disait : 

« Convertissez-vous. » c'est-à-dire; changez votre façon de vivre les uns avec les autres. «  Convertissez-vous. » c'est-à-dire: produisez un fruit qui exprime votre conversion.

On ne peut pas croire que le monde s’approchera de la paix ou que la paix s’approchera du monde s’il n’y a pas une décision de la part de chaque individu et de la part de chaque nation de changer quelque chose dans son comportement envers les autres. On ne peut pas imaginer que la paix viendra s’il n’y a pas des décisions efficaces prises pour changer l’exploitation de l’homme par l’homme, par la mise en place de politiques meilleures vers un partage plus efficace des richesses de notre planète.

La valeur d’une société s’évalue à l’attention qu’elle porte aux plus petits et aux plus faibles qui la composent. Les grands peuvent se défendre. Les riches peuvent tout acheter. Les forts peuvent gagner les combats. Ce sont les petits, les faibles, les pauvres et les malades qui ont besoin du soutien de leurs frères.

Jésus vient. Regardez-le agir. Il arrive en ce monde parmi les pauvres.

Il choisira des pauvres pour le suivre. Toute son attention sera porté  vers les malades, les pauvres et les petits, vers tous ceux et toutes celles qui auront besoin d’être secourus parce qu’ils se savent faibles et fragiles dans une société de forts de puissants.

« Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. » L’Esprit  Saint, c’est celui qui nous habite et nous dit qui nous sommes vraiment,  le feu, c’est ce qui nous purifie et nous permet de retrouver notre dignité, quand nos actions nous diminuent à nos propres yeux.

…car le Royaume des cieux est tout proche.

 
Texte de Jean Jacques Mireault

Proposé par l'Abbé Jacques Dorélien,
Prêtre-curé des paroisses Marie-Reine-des-Cœurs et Saint-Fabien